Accueil > Spectacles > Concerts > "Les Noces" d’Igor Stravinsky

"Les Noces" d’Igor Stravinsky

Le 7 mars 2012


Le concert de l’Orchestre du Théâtre Mariinski du mercredi 7 mars 2012. Concert en russe, surtitré en français.

Les Noces d’ Igor Stravinsky
Scènes chorégraphiques (1923)
Valery Gergiev direction
Orchestre du Théâtre Mariinsky
Chœur du Théâtre Mariinsky direction Andrei Petrenko

Les Noces (en russe : Свадебка) sont des « scènes chorégraphiques russes avec chant et musique » composées par Igor Stravinski entre 1914 et 1917 mais dont l’instrumentation n’a été achevée qu’en 1923.

Après avoir achevé son opéra Le Rossignol en 1914, Stravinski débute la composition de Noces sur des textes populaires rituels qu’il adapte lui-même, relatant un mariage paysan russe. La partition des deux premiers tableaux est terminée au printemps de 1915, mais l’œuvre complète n’est achevée à Morges que deux ans plus tard, le 4 avril 1917. À ce moment, Stravinski joue la pièce au complet à Diaghilev, qui en sera très touché.

Le long travail d’instrumentation de Noces n’a duré pas moins de six ans. Le premier projet d’instrumentation était pour un orchestre gigantesque de cent cinquante musiciens. Il est rapidement abandonné pour un effectif toujours assez considérable où les percussions sont très abondantes : piano, deux harpes, harmonium, cymbalum, clavecin et percussions. Un autre projet utilisant des instruments mécaniques est également abandonné en raison de la difficulté potentielle de synchronisation pour le chef d’orchestre. Stravinski met alors le travail en repos jusqu’à ce que Diaghilev décide de la mettre au programme de ses Ballets russes pour juin 1923. Stravinski a alors sa révélation : « Je vis clairement que, dans mon œuvre, l’élément vocal, c’est-à-dire soufflé, serait le mieux soutenu par un ensemble composé uniquement d’instruments frappés. Et c’est ainsi que je trouvais ma solution, sous la forme d’un orchestre comprenant des pianos, timbales, cloches et xylophone — instruments à sons déterminés — et, d’autre part, des tambours de différents timbres et hauteurs — instruments ne donnant pas de notes précises1. » L’instrumentation définitive est pour quatre pianos, percussions et la voix.

La création eut lieu le 13 juin 1923 à Paris par les Ballets russes, sous la direction musicale d’Ernest Ansermet. La chorégraphie en a été confiée à Bronislava Nijinska, sœur du célèbre danseur.

Le texte, originalement en russe, a été traduit en français par Charles-Ferdinand Ramuz.

En 1981, Pierre Boulez exécuta à Paris pour la première fois avec le chœur de Radio France la version des Noces de 1919, avec cymbalums, harmonium et pianola.

Avec :

- Mlada Khudolei soprano
- Olga Savova mezzo-soprano
- Alexander Timchenko ténor
- Andrei Serov basse
- Sergei Babayan, Stanislav Khristenko, Dmitri Levkpvitch, Marina Radiushina piano

Œdipus Rex :

- Ekaterina Semenchuk Jocaste
- Sergei Semishkur Œdipe
- Alexei Markov Créon, un messager
- Mikhail Petrenko Tiressi
- Alexander Timchenko Un berger
- Gérard Depardieu récitant.

THEATRE DES CHAMPS-ELYSEES
15 AVENUE MONTAIGNE
75008 PARIS
Téléphone pour la réservation : 01 49 52 50 50



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0